Patient tracheotomise : Comme vivre avec une canule dans la trachee ?

Le traitement de certaines affections nécessite parfois des opérations chirurgicales. Les problèmes de santé liés aux voies aériennes et digestives supérieures justifient parfois le recours à une intervention au bloc opératoire. À cet effet, la trachéotomie est réalisée pour prévenir ou guérir les maladies respiratoires. La vie des patients ayant subi cette opération chirurgicale, change radicalement.

À quoi correspond cette intervention médicale ?

C’est un acte chirurgical grâce auquel le chirurgien effectue une incision sur la trachée située dans la partie antérieure du cou. Cette ouverture lui permet d’y introduire un petit tuyau appelé canule dans le jargon médical. Le tube permet de créer un orifice temporaire pour une amélioration de la ventilation spontanée. Autrement dit, l’intervention a pour but de faciliter le passage de l’air jusqu’au niveau des poumons avec le dispositif afin d’aider le patient à bien respirer. Pour ce faire, les voies aériennes supérieures c’est-à-dire le nez et la bouche sont bloquées en vue de permettre au malade d’effectuer des mouvements respiratoires par la trachée.

Dans quel cas est-elle pratiquée ?

Les patients dont le diagnostic révèle de graves troubles respiratoires liés à une obstruction ou un rétrécissement des voies aériennes, ceux qui sont atteints d’affection neuromusculaire ou les personnes souffrant de cancer du larynx ou de la gorge subissent très souvent cette opération. La trachéotomie définitive est préconisée lorsque les muscles respiratoires du patient adulte ou enfant n’assurent pas bien leur rôle de ventilation, une infection aiguë de la trachée, dans le cas d’une insuffisance respiratoire chronique ou d’une tumeur logée au niveau du larynx (dans ce cas, on parle de trachéostomie qui consiste à enlever le larynx). C’est aussi une alternative à l’intubation chez les malades en état comateux, puisqu’elle permet de prévenir les affections liées à la déglutition, faciliter l’administration des soins et améliore le confort du patient. Lorsqu’elle est temporaire, la trachéotomie constitue un traitement préventif pour une intervention chirurgicale qui risque de bloquer les voies aériennes.

Les différents modes d’entretien de la canule

Le petit tube placé dans la trachée pour faciliter la respiration maintient l’orifice ouvert. On distingue plusieurs types de canules (fenêtrée, simple, ballonnet ou sans ballonnet, souple, rigide, etc.) en plusieurs matières (latex, acrylique, silicone, etc.). Les tailles varient également et cet équipement médical peut être fabriqué sur mesure. Après l’opération, le patient et ses proches doivent veiller à l’entretien de la canule et de la plaie. Chez un enfant, ce sont les parents qui assurent les soins quotidiens. Il s’agit principalement de nettoyer l’orifice créer par l’incision, d’aspirer les fluides, de laver le tube et de le changer. Ces gestes nécessitent une bonne hygiène pour éviter les infections qui peuvent de nouveau affecter la santé.

À quoi ressemble la vie d’un patient trachéotomisé ?

Cette opération ne constitue pas un frein aux activités quotidiennes de la vie. S’alimenter avec une trachéostomie est bien possible puisque grâce à la canule, l’individu peut avaler donc le mécanisme de déglutition est toujours présent. Toutefois, après l’opération il faut attendre l’accord du médecin avant de manger en privilégiant les soupes et repas en purées. Avec une trachéotomie, les cordes vocales sont préservées. Toutefois, si c’est un tube à ballonnet qui est mis en place durant intervention, elle bloque temporairement la phonation. La personne trachéotomisée peut parler dès que la canule est remplacée par une autre. Il n’est pas toujours facile de vivre avec un tuyau dans la trachée. Parfois, l’articulation des mots est très difficile ce qui nécessite une rééducation orthophonique pour récupérer l’intégralité des fonctions liées aux cordes vocales.

Partagez l'article
Facebook
Twitter